NARR : pour entrer dans la nuit

Création à l’hiver 2022

Il y a très longtemps, dans ce qui était déjà à l’époque une grande ville, des gens se sont mis à danser sans que l’on sache pourquoi. Leurs danses ont duré plusieurs semaines, avant de s’arrêter pour ne plus jamais revenir sous cette forme.
Cet évènement, appelé chorémanie ou les danseurs fous de Strasbourg a suscité au fur et à mesure qu’approchait son cinq-centennaire les récits et les fantasmes les plus farfelus et exagérés. En effet, il ne reste aujourd’hui que très peu d’éléments historiques contemporains de cette manie dansante. Les textes de 1518 donnent toutefois quelques pistes. Les autres textes et informations qui nous sont parvenus sont postérieurs, et contiennent déjà des distorsions plus ou moins importantes.

NARR : pour entrer dans la nuit est un spectacle de danse, et un spectacle sur la danse.

Dans les récits contemporains de la chorémanie strasbourgeoise, ceux de 1518, il est clairement énoncé que les personnes dansent. C’est le mot qui est utilisé pour décrire ce qu’ils font. Par ailleurs, la notion de folie n’apparait pas à l’époque, de même que la notion d’épidémie. Ces deux aspects n’apparaitront que plus tard dans la narration de cette affaire.

Il s’agit bien ici de la danse au sens large, pas seulement celles montrées des plateaux de théâtre aux réseaux sociaux. Dans cette perspective se croisent approches artistiques, ethnologiques, sociologiques, médicales… Il s’agit donc aussi de la danse perçue comme une manifestation étrange, folle, parfois inappropriée ou indécente ; en tout cas une manifestation physique d’un dérangement, d’un décalage entre l’action (la danse) et le contexte (la société).

 

Conception, chorégraphie : Vidal BINI
Interprétation : Caroline ALLAIRE, Hortense DE BOURSETTY, Mathieu HEYRAUD, Sebastian Elias KURTH, Céline LARRÈRE
Musique live : Étienne GRUEL (percussions), Olivier MEYER et Geoffrey SORGIUS (synthèse, sampling)
Illustrations, décors : Johanny MELLOUL
Scénographie : Olivier LAURENT
Assistanat à la mise en scène : Vincent AROT
Avec la participation de danseurs amateurs (entre 15 et 25 personnes)

Production : KiloHertZ et le Théâtre du Marché aux Grains, Atelier de Fabrique Artistique, Bouxwiller.

Coproductions :
CCAM – scène nationale de Vandœuvre-lès-Nancy
Le Carreau – scène nationale de Forbach et de l’Est Mosellan
Ballet de l’Opéra National du Rhin – CCN de Mulhouse, dans le cadre de l’accueil-studio
CCN – Ballet de Lorraine, dans le cadre de l’accueil-studio
POLE-SUD CDCN Strasbourg, dans le cadre de l’accueil-studio

Accueil en résidence au 3CL Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois, à la Salle Europe, Colmar
production en cours.

Réalisé avec le soutien de l’Université de Strasbourg (ateliers de recherche avec les étudiants Arts du Spectacle sur 3 ans -2019/2021)