khz

Fondée en 2006, l’association Kilohertz ( KHZ ) est un projet d’expérimentation artistique.

Le hertz, unité de mesure du nombre de répétitions d’un phénomène périodique par seconde, évoque la volonté de KHZ a être dans une action de durée à travers la multiplicité de ses projets. C’est l’image d’une onde, allant successivement de l’art à la vie et de la vie à l’art.

L’association porte le travail chorégraphique de Vidal Bini, qui croise le mouvement, l’image, le son, le langage, et est engagé dans l’invention et la fabrication de dispositifs inédits pour le public.

Les spectacles produits par KHZ explorent l’idée d’une écriture en temps réel: les matières dansées, les atmosphères musicales, la lumière, les images… sont composées, assemblées et proposées aux spectateurs en direct, à partir de lignes dramaturgiques définies pendant le processus de création, et propres au sujet évoqué. Le temps de la représentation est celui de la coexistence des champs artistiques autant que de la cohabitation du spectacle et du public.

En parallèle de cette activité de recherche et de création professionnelle, KHZ mène une action d’initiation et de pratique de la danse en milieux scolaires et amateurs. Cette pratique est indissociable du travail de création, de la pratique et son enseignement qui sont trois faisceaux de la même corde, tressés les uns aux autres. Les notions de fabrication, d’accessibilité, de partage, d’échange et de co-existence sont primordiales, elles font cette perméabilité constante qui caractérise la démarche artistique et humaine de KHZ.

Pour KHZ, Vidal Bini lance la série Creative Commons en 2007 avec LC et les Grecs, puis Jackson & Clive en 2009. En 2011, Can you be me? est la troisième création. Simultanément, il lance la série Confrontations, avec SPEKTRUM, créée en 2012, avec Guillaume Marie. Dans cette série, Vanités, en 2013, en collaboration avec Olivier Meyer, marque le début de son travail de création musical.